Passer au contenu

Une PS5 dans la voiture électrique se Sony ? On dit oui !

Pourra-t-on jouer à God of War dans la voiture électrique de Sony et Honda ? C’est fort possible à en croire le directeur de Sony Mobility.

L’arrivée de la première voiture électrique née de la collaboration entre Sony et Honda approche à grand pas et celle-ci pourrait contenir une surprise de taille dans l’habitacle : une PS5 ! En effet, dans une interview accordée au Financial Times, Izumi Kawanishi, CEO de Sony Mobility a fait le point sur les ambitions de la marque japonaise dans le marché automobile. Comme prévu, son prototype Vision-S n’est pas synonyme d’une mutation de Sony en constructeur auto. D’ailleurs, le fabricant des Bravia et autres Alpha ne s’y est pas trompé en s’associant à Honda, un constructeur renommé, pour la production de ce premier véhicule 100% électrique.

Ce que le responsable de Sony confirme, c’est ce que la volonté de la marque japonaise est bien de se positionner en tant que fournisseur de solutions connectées pour l’habitacle, voire de mettre à disposition ses capteurs (CMOS par exemple) ou son savoir-faire en matière d’audio (avec du 360 Real Audio). Izumi Kawanishi affirme même que la possibilité de retrouver une PS5 intégrée dans son futur véhicule est réelle, puisque « techniquement possible ». Celui qui a participé au développement de la PS3 et du chien-robot Aibo estime même que c’est sur ce terrain que Sony peut se révéler supérieur à Tesla. « Tesla ne propose aucun contenu et aucun service » au contraire de Sony qui « propose des contenus, des services et des technologies qui font bouger les gens ».

Une vitrine pour la voiture autonome ?

L’objectif de Sony ne se résume d’ailleurs pas au moyen terme. En effet, lors de cet entretien, le responsable de la marque a livré sa vision sur la voiture autonome. Celle-ci serait bien l’objectif ultime de Sony, là encore pas dans la peau d’un constructeur, mais dans celle d’un fournisseur. En effet, le Japonais compte aussi bien intervenir dans les solutions de conduite autonome que dans les différentes options de divertissement qui seront proposées à l’intérieur de ces véhicules. Mais pour M. Kawanishi, cet avenir semble encore lointain. « La conduite autonome ba encore devoir évoluer de manière significative par rapport à son niveau actuel pour arriver à un niveau acceptable. Et cela va prendre du temps », résume-t-il.

C’est la raison pour laquelle, de nombreux analystes considèrent que le futur véhicule de Sony et Honda sera davantage une vitrine technologique, afin de permettre au premier de communiquer sur ses solutions, qu’un modèle électrique premium supplémentaire. En attendant, la perspective d’un test auto qui impliquerait quelques longues sessions de God of War sur PS5 n’a rien pour nous déplaire.

Source : Financial Times


Dimitri Charitsis
Journaliste
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.