Passer au contenu

Test du Surface Laptop 5 : on prend le même et on recommence

L’ultraportable signé Microsoft revient cette année sans changements majeurs, si ce n’est une puce Intel de douzième génération. Cela suffit-il à se hisser dans le top 3 des PC ultraportables de cette fin d’année 2022 ?

L'avis de 01net.com

Microsoft Surface Laptop 5 13.5

Les plus

  • + Le design et les finitions
  • + Le couple clavier / trackpad, tous deux excellents
  • + Des performances dignes d'un excellent PC ultraportable

Les moins

  • - Peu de changements par rapport au Surface Laptop 4
  • - Une connectique très limitée
  • - Le prix trop élevé
  • - L'autonomie, encore trop faible pour aller chercher Apple

Performances

4.5 / 5

Mobilité

3.5 / 5

Affichage

3 / 5

Autonomie

4 / 5

Appréciation générale

3.5 / 5

Note de la rédaction

Note publiée le 16/11/2022

La fournée 2022 des Surface est là, et le Laptop de cinquième génération, l’ultraportable « classique » de Microsoft, est passé entre les mains du 01Lab, dans sa version 13,5 pouces. Microsoft nous a cette fois prêté un modèle revêtu d’alcantara couleur « platine » : son toucher tranche nettement avec celui du modèle que nous avions testé l’année dernière, tout en alu. On précise d’emblée aux allergiques à cette finition un peu particulière qu’ils peuvent toujours se rabattre sur un boîtier « métal » plus classique lors de la configuration de l’appareil.

Surface Pro 5 : clavier
Crédit : LM / 01net.com // L’alcantara, on aime ou on n’aime pas. Mais c’est agréable au toucher !

De notre côté, on n’était pas forcément très convaincu au départ par ce revêtement que certains à la rédaction appellent depuis longtemps la « moumoute » avec une once de mépris. Mais force est de constater, après de longues heures passées à pianoter sur son excellent clavier, que l’alcantara est agréable au toucher, doux et rassurant, et presque réconfortant durant les jours pluvieux d’automne.

Surface Laptop 5
Crédit : LM / 01net.com // Toujours aussi bien fini, le Surface Laptop n’a pas grand-chose à envier aux Mac

Oui, on s’épanche un peu sur l’alcantara… Parce que mis à part ça, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent avec cette version 2022 du Surface Laptop du point de vue du design. Et pour cause : Microsoft a repris exactement le même boîtier que l’année dernière. Classe, épuré, solide, bien fini : rien à dire, c’est toujours une belle machine… Mais on aurait quand même aimé que Microsoft corrige un défaut qu’on avait déjà pointé du doigt : les bordures de l’écran sont toujours trop larges, et ça fait tache, surtout quand on compare le laptop à d’autres machines sorties cette année, comme le nouveau MacBook Air M2.

Surface Laptop 5 : la webcam
Crédit : LM / 01net.com // La webcam est toujours cantonnée au 720p. Mais la reconnaissance faciale marche à la perfection

À défaut de bordures fines, on a encore droit à la webcam et au capteur infrarouge pour Windows Hello. Et ce dernier reconnaît votre visage à la perfection à chaque identification. On regrette en revanche que Microsoft se contente toujours d’une webcam 720p, presque une hérésie en 2022. Heureusement que Microsoft se rattrape par la qualité du son produit par les haut-parleurs, ample et agréable, y compris à gros volume.

Surface Laptop 5 : la prise Surface Connect
Crédit : 01net.com / LM // La prise propriétaire Connect est toujours là pour la recharge. Mais on peut aussi charger en USB-C

On déplore enfin la connectique toujours aussi minimaliste. Le Surface Laptop 5 se contente, comme son prédécesseur, d’une prise USB-A, d’une prise USB-C, d’une prise jack et du port Surface Connect (pour charger ou connecter un dock). C’est limite. Mais on peut se réjouir tout de même d’une chose : pour la première fois, le Surface Laptop est compatible Thunderbolt 4. Et dispose ainsi de l’interface la plus moderne pour des transferts de fichiers rapides et la connexion de moniteurs externes. Il était temps !

Surface Laptop 5 : Connectique
Crédit : LM / 01net.com // Une connectique pour le moins… limitée

Un écran en demi-teinte

Surface oblige, le Laptop 5 dispose toujours d’une dalle au format 3:2, idéale pour travailler, que ce soit en bureautique ou en création. Nos tests montrent toutefois que la dalle du Surface Laptop 5, sans être épouvantable, est d’un point de vue technique loin d’être la meilleure du moment. Elle pèche notamment en matière de luminosité, mesurée selon nos soins à 365 cd/m2, ce qui est 13,3 % plus faible que la moyenne des ultraportables que nous avons testés récemment. Il en va de même pour le contraste, mesuré par le 01Lab à 1268 : 1. Encore une fois, ce n’est pas fameux, sans être catastrophique.

Surface Pro 5 écran

Curieusement, la dalle affiche même des résultats pour certains moins bons que ceux du Surface Laptop 4 de l’année dernière. Y compris en matière de fidélité des couleurs. Avec un Delta E 2000 mesuré à 2,4 en sRGB, le Surface Laptop 5 s’en tire certes avec les honneurs… Mais l’an passé, le PC de Microsoft nous surprenait avec un Delta E 2000 à 1.03, un score tout bonnement excellent. On trouve par ailleurs dommage que Microsoft n’ait pas jugé bon de passer à une dalle 120 Hz sur le laptop (on se contente ici de 60 Hz) alors que c’est le cas sur la Surface Pro. Pourquoi ? Mystère.

Des performances en légères hausse

À défaut d’un nouveau boîtier ou d’une connectique améliorée, c’est la grande nouveauté de ce Surface Laptop 5 : il bénéficie d’une puce Intel de douzième génération et répond au cahier des charges Intel Evo. Microsoft propose d’ailleurs deux processeurs différents : un Core i5-1235U et un Core i7-1255U, qui est celui qui équipe notre modèle à l’essai. Nos tests le montrent : le Surface Laptop 5 parvient à se hisser dans le haut du panier des ultraportables PC du moment, sans toutefois faire des étincelles, ni exploser les scores par rapport à la machine lancée l’année dernière.

Surface Laptop 5, PC Mark

Comparer ses résultats Geekbench et Cinebench avec d’autres PC portables récents permet de confirmer ces résultats : le Surface Laptop 5 est un portable performant, mais qui ne se démarque pas de la concurrence au prix souvent moins élevé.

Surface Laptop 5 : Geekbench et Cinebench

En 3D, la présence du circuit intégré Intel Iris Xe vous permettra de jouer un petit peu… à des jeux pas trop exigeants, évidemment. Inutile de vous dire que vous aurez du mal à dépasser les 20 images par seconde dans des titres (pourtant bien optimisés) comme Forza Horizon 5, sauf si vous consentez à réduire la définition d’image de manière draconienne.

Cependant, les performances graphiques de la machine demeurent très honnêtes. On note toutefois que le Laptop 5 à tendance à throttler, autrement dit à limiter la puissance graphique quand il est très sollicité, comme le montre le score de stabilité dans 3DMark Wild Life. C’est un mal pour un bien : le Surface Laptop 5 est aussi une machine particulièrement silencieuse, qui ventile peu souvent, pour le plus grand confort de nos oreilles.

3D : Surface Laptop 5

Autonomie et charge : pas si mal !

Le Surface Laptop 5 affiche là encore une légère amélioration par rapport à son prédécesseur, avec une autonomie polyvalente mesurée par nos soins à 9 h 48 et une autonomie vidéo à 7 h 21. C’est loin d’être ridicule, même si de prestigieux concurrents, comme le XPS 13 Plus, font mieux.

Le chargeur du Surface Laptop 5
Crédit : LM / 01net.com // Le chargeur dispose d’un port USB-A, pratique pour doper un peu la connectique.

Mais c’est toujours insuffisant pour faire face à la machine que vise clairement Microsoft avec ce produit, autrement dit les MacBook. Car, miracle des puces Mx, les machines d’Apple renvoient toujours les PC dans les cordes en la matière, comme vous pouvez le constater dans notre tableau.

Autonomie : Surface Laptop 5