Passer au contenu

Ce smartphone Samsung émet trop d’ondes, installez la mise à jour

Un smartphone estampillé Samsung vient d’être épinglé par l’ANFR. Ce téléphone haut de gamme émet trop d’ondes par rapport à la limite réglementaire autorisée. Heureusement, une mise à jour permet de réduire la quantité d’ondes émises par le terminal.

Le Galaxy Z Flip, le premier smartphone à clapet de Samsung, vient d’être épinglé par l’Agence nationale des fréquences (ANFR). Dans un communiqué publié ce 18 novembre 2022, l’organisme public révèle que le téléphone haut de gamme, commercialisé en début 2020, dépasse les normes en matière d’émission d’ondes.

L’ANFR a contrôlé les débits d’absorption spécifique (DAS) du Galaxy Z Flip lors de mesures « réalisées auprès d’un laboratoire accrédité ». Au cours du premier test, le smartphone à clapet a atteint un DAS de 2,502 W/kg au niveau du tronc. Le Z Flip s’est donc retrouvé en infraction avec la législation européenne. En Europe, le niveau d’émission d’ondes mesurée à une distance de 5 mm du corps ne doit pas excéder les 2 W/kg.

Par contre, le taux d’émission d’ondes électromagnétiques, quantifié au niveau de la tête, ne dépassait pas les 0,417 W/kg, loin du seuil limite des 2 W/kg. Même son de cloche pour le DAS dit membre, c’est-à-dire mesuré au contact du corps. Dans ce cas-là, le taux d’émissions ne dépassait pas les 1,882 W/kg. Là encore, le Z Flip est loin de la limite réglementaire, qui est fixée à 4W/kg

Samsung aggrave la situation

L’ANFR a mis en demeure Samsung de « prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin aux non-conformités constatées sur les équipements actuellement sur le marché ainsi que ceux déjà commercialisés ». Pour rentrer dans les clous, Samsung a déployé une mise à jour sur le Galaxy Z Flip.

Comme l’a remarqué l’ANFR lors d’une seconde analyse, le firmware a fait exploser le DAS évalué au niveau du tronc jusqu’à 3,024 W/kg, loin au-dessus du seuil autorisé. Ce n’est évidemment pas ce que le géant sud-coréen avait escompté.

« Le contrôle par l’ANFR de l’efficacité des mesures correctives a néanmoins mis en évidence une persistance de la non-conformité du téléphone Samsung Galaxy Z Flip », explique l’organisme de contrôle.

À lire aussi : Samsung va écraser la concurrence avec ses prochaines mises à jour Android

Installez la mise à jour sur votre Galaxy Z Flip

Bien décidé à ne pas retirer le Galaxy Z Flip du marché, Samsung a poussé une seconde mise à jour sur son smartphone à clapet. Cette fois, le correctif s’est montré efficace. L’ANFR a mesuré le taux d’émission des ondes sous la limite fixée par la loi, à 1,024 W/kg. Malgré le correctif, Samsung a écopé d’une amende administrative de 7 500 euros.

On vous invite bien sûr à installer la mise à jour, dont le code est F707BXXU7HVH9, sur votre Galaxy Z Flip sans attendre. Cette mise à jour a été déployée à la fin du mois d’août 2022. Pour vérifier si le firmware a déjà été installé sur votre appareil, rendez-vous dans le menu Paramètres, puis À propos de l’appareil et Mise à jour logicielle.

Ce n’est pas la première fois qu’un smartphone estampillé Samsung est épinglé par l’ANFR, souligne l’association PhoneGate. Quelques semaines plus tôt, l’organisme a remarqué que le Galaxy Note 10 Plus, un ancien flagship de la marque, dépassait également le taux d’émission d’ondes autorisé.

Notez que ce n’est pas le seul téléphone épinglé par l’ANFR en ce mois de novembre. Lors d’un test, il s’est avéré que le Wiko Y82 dépassait lui aussi le DAS autorisé au contact du corps humain. Un mois plus tôt, c’est le OnePlus 7 qui était pointé du doigt par l’autorité. Dans ces deux cas, les constructeurs ont corrigé le tir avec une mise à jour.

Source : ANFR


Florian Bayard
Journaliste
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.