Passer au contenu

iPhone 15 Pro : un fournisseur d’Apple tease un changement de taille

L’iPhone 15 Pro s’annonce très différent de l’iPhone 14 Pro. Un fournisseur d’Apple laisse entendre que le smartphone ferait l’impasse sur les boutons mécaniques sur les tranches. Ce changement comporte une série d’avantages, dont une meilleure résistance à l’eau.

D’après les analystes financiers de la banque britannique Barclays, Apple a l’intention de tirer un trait sur les touches physiques sur les tranches de ses iPhone dès l’année prochaine. Les iPhone 15 Pro, les prochains smartphones haut de gamme de la marque, seraient les premiers modèles à faire l’impasse sur les boutons d’alimentation et de volume.

A lire aussi : comment Apple avantagera ses iPhone 15 Pro grâce à l’USB-C

Apple miserait sur un Taptic Engine amélioré

Pour étayer leurs prédictions, les analystes relaient les propos d’un des fournisseurs d’Apple, Cirrus Logic. Dans une lettre adressée à ses actionnaires, l’entreprise texane a révélé s’engager avec un partenaire stratégique pour commercialiser « un nouveau composant HPMS dans les smartphones l’année prochaine ». Cirrus Logic fait référence à une nouvelle puce High-Performance Mixed-Signal Chips, comme on en trouve dans le Taptic Engine des iPhone. Pour rappel, il s’agit d’un système qui émet des vibrations, à travers une surface tactile comme un écran, pour communiquer avec l’utilisateur.

Selon les analystes de Barclays, le géant de Cupertino va s’appuyer sur cette nouvelle puce pour mettre au point des boutons tactiles qui remplaceront les touches mécaniques des iPhone. C’est l’un des cas d’utilisation potentiels du composant, estiment les experts :

« Le plus grand changement dans les nouveaux modèles d’iPhone de l’année prochaine est le retrait des boutons, ce qui nécessiterait des pilotes supplémentaires pour le moteur haptique, ce qui en ferait le cas d’utilisation le plus probable pour le nouveau composant ».

Ming Chi Kuo, l’informateur spécialisé dans les produits Apple, abonde dans le même sens. Le mois dernier, l’analyste prédisait déjà qu’Apple allait remplacer les commutateurs mécaniques par des éléments tactiles. Ces surfaces seraient capables de simuler le fonctionnement d’un bouton physique grâce à deux moteurs haptiques. Des vibrations devraient indiquer à l’utilisateur que le volume a été modifié ou que l’écran a été verrouillé. Les surfaces devraient fonctionner de la même manière que le trackpad des MacBook ou l’écran tactile de l’Apple Watch.

Le PDG de Cirrus Logic, John Forsyth, affirme que la nouvelle puce HPMS sera prête pour le second semestre de l’année prochaine. C’est également pourquoi les analystes Barclays tablent sur l’intégration du composant au sein des iPhone 15 Pro, dont la présentation est prévue en septembre 2023.

La disparition des touches physiques s’inscrit dans le cadre de l’inauguration d’un nouveau design pour les iPhone les plus haut de gamme. L’année prochaine, Apple apporterait en effet des changements importants à l’esthétique de ses fleurons. Aux dernières nouvelles, la firme abandonnerait l’acier inoxydable pour du titane. De plus, les angles seraient désormais incurvés vers l’arrière, de manière que les tranches métalliques se fondent avec le dos en verre mat. Par contre, les iPhone 15/ 15 Plus, moins premium, devraient se contenter d’un design similaire à celui des iPhone 14 Pro. Ils seraient d’ailleurs toujours équipés de touches physiques sur les tranches.

Les avantages de la disparition des touches

Notez qu’Apple n’est pas le seul constructeur à envisager l’abandon des boutons mécaniques. D’après un faisceau de rumeurs, Samsung aurait également l’intention de supprimer les boutons de marche/arrêt et de réglage du volume de ses Galaxy, à commencer par la gamme des Galaxy S25 en 2025.

La disparition des touches offre plusieurs avantages. En tirant un trait sur les boutons, les fabricants peuvent considérablement améliorer l’étanchéité de leurs appareils. Les boutons de volume et d’alimentation représentent un point d’entrée pour les liquides, malgré les précautions prises par les constructeurs. C’est par ailleurs aussi le cas du tiroir pour la carte SIM, qui devrait disparaitre avec la popularisation de l’eSIM.

De plus, les éléments mécaniques du terminal sont susceptibles de rencontrer des dysfonctionnements, après une chute par exemple ou l’infiltration de poussière. Sur son site web, Apple met d’ailleurs en garde sa clientèle en assurant que « le fonctionnement des boutons » risque d’être entravé « par des débris ou saletés ». Il n’est pas rare que les boutons mécaniques de l’iPhone se retrouvent alors bloqués. Pour régler le problème, Apple recommande de nettoyer les touches avec un chiffon. L’arrivée de touches tactiles éviterait ce type de problèmes.

Source : MacRumors


Florian Bayard
Journaliste
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.