Passer au contenu

iOS en 3D, contrôle au doigt et a l’œil : nouvelles révélations sur le casque VR d’Apple

Alors que l’annonce du premier casque de réalité mixte d’Apple approche inéluctablement, Mark Gurman, journaliste de Bloomberg, continue de distiller des révélations. Il se concentre aujourd’hui sur l’interface et les usages de ce nouveau produit.

Sept ans et plus de 1 500 ingénieurs. Ce pourrait être les deux chiffres qui résument l’importance de son projet de casque de réalité mixte (MR) aux yeux d’Apple. Mais en définitive, ce serait rater l’essentiel.

Mark Gurman, encore et toujours lui, vient de dévoiler de nouvelles informations sur le Reality Pro, qui semble devoir être le nom du futur casque du géant californien. Cette fois-ci, il se penche sur un domaine pour lequel on avait jusqu’à présent peu de détails : le système d’exploitation et l’interface.

Selon le journaliste de Bloomberg, le casque à près de 3 000 dollars sera contrôlé grâce au suivi des yeux et mains de ses utilisateurs. Une approche qui le distinguerait pleinement de la concurrence qui recourt à des manettes dédiées.

S’abonner à 01net sur YouTube

xrOS : un iPadOS en 3D ?

Ainsi, l’interface de xrOS, ce serait le nom du système d’exploitation développé pour le casque d’Apple, pourrait ressembler à celle d’iOS ou d’iPadOS, mais en 3D. Elle consisterait en une page d’accueil avec des icônes réparties sur une grille réorganisable. Il sera également possible d’épingler des widgets pour retrouver plus facilement des informations importantes ou utiles, comme la météo, vos prochains rendez-vous, etc.

Dans cet environnement virtuel, il suffira que le porteur du casque de réalité mixte pose son regard sur une icône et pince ensuite simplement le doigt et l’index pour lancer l’application visée. Choisir un élément dans une liste ou activer un bouton dans une interface fonctionnera de la même manière.

Tout cela sera rendu possible grâce aux 14 caméras et capteurs présents dans le Reality Pro. Certaines seront tournées vers l’avant pour permettre les expériences de réalité augmentée en filmant l’environnement de l’utilisateur, d’autres seront tournées vers le bas pour suivre les déplacements des mains et jambes du porteur, enfin, les dernières seront évidemment à l’intérieur du casque en forme de masque de ski pour suivre vos yeux.

Comme il se doit, xrOS devrait proposer le panel habituel d’applications maison. Safari devrait ainsi être de la partie, tout comme Mail, Messages ou encore Calendrier. D’autres applis plus récentes comme Apple TV+, Musique ou encore Podcasts devraient également être disponibles. Mais un appareil Apple ne serait rien désormais sans son App Store dédié. C’est lui qui permettra d’installer des applications tierces et dont dépendra sans doute le succès du nouveau produit d’Apple.

Si le contrôle à l’œil et aux doigts est pratique pour les interactions simples et rapides, la saisie de texte nécessiterait d’autres moyens plus pratiques. Il serait ainsi possible de solliciter Siri ou d’utiliser le clavier d’un Mac ou l’équivalent virtuel sur iPhone et iPad. Toutefois, Apple serait aussi en train de développer les technologies nécessaires à la saisie de texte sur un clavier virtuel flottant. Mais cette fonction ne devrait pas être disponible au lancement.

Les usages phares

Mark Gurman donne aussi plus d’informations sur les usages de ce casque de réalité mixte. Apple semble miser beaucoup sur un système FaceTime avancé, qui permettra des conférences vidéo et des réunions virtuelles.

En l’espèce, grâce au casque, les utilisateurs pourront discuter avec des avatars de leurs proches, dont le visage et l’intégralité du corps seront reproduits de manière réaliste dans la réalité virtuelle. L’objectif serait de donner l’impression aux deux utilisateurs d’être dans la même pièce. A priori, ces avatars réalistes ne seront disponibles que pendant les phases de chat en tête-à-tête. La puissance de calcul nécessaire serait en effet une limite aux nombres d’avatars affichables en temps réel. Évidemment, FaceTime permettra toujours les discussions de groupe, mais dans ce cas, les utilisateurs seront représentés par des Memoji classiques.

Regarder des vidéos de façon immersive sera également au cœur du Reality Pro, avance Gurman. Apple serait en discussion avec une douzaine de partenaires, comme Disney ou même les laboratoires Dolby, pour développer des contenus spécifiques. Les équipes de Tim Cook seraient par ailleurs en train de travailler à la mise à jour de leurs contenus Apple TV+ pour qu’ils puissent être consultés grâce au casque de VR.

Par ailleurs, Apple a acquis des droits sportifs récemment aux États-Unis, notamment pour la diffusion des matchs de soccer de la ligue nord-américaine. C’est dans ce cadre que s’inscrirait le rachat de NextVR, en 2020, jeune société spécialisée dans la distribution de contenus sportifs en streaming et en réalité virtuelle.

Pour rendre l’expérience plus immersive, le Reality Pro bénéficiera de fonctions dédiées. L’une d’entre elles consistera notamment à offrir un écran géant, dans un environnement virtuel, que ce soit un désert ou dans l’espace, par exemple.

Pas que du divertissement…

Mais il sera également possible d’utiliser le casque d’Apple pour travailler, dans un contexte de bureautique presque classique. Il serait ainsi possible de connecter le casque à un Mac, il servirait alors d’écran externe, en réalité virtuelle. Le porteur du casque pourra dans ces conditions continuer à contrôler l’interface virtuelle de macOS avec le clavier et la souris de son Mac.

Rien n’est dit en revanche de la possibilité d’étendre l’affichage du Mac en réalité augmentée.

Apple semble vouloir jouer de ces deux approches et faciliter la bascule de l’un à l’autre. Ainsi, le journaliste de Bloomberg répète que le casque devrait embarquer une sorte de Couronne digital, comme sur l’Apple Watch ou les AirPods Max, qui permettra de passer de la VR à la MR.

Le cas du jeu

Comme à son habitude, Apple ne proposerait pas de jeux développés par ses soins. Et on ne peut pas dire qu’on soit forcément impatient de jouer à Warren Buffett’s Paper Wizard en VR. En revanche, une version spéciale d’ARKit (avec son RealityKit engine) devrait permettre aux développeurs tiers de proposer des jeux assez facilement. Dans un article précédent, Mark Gurman indiquait également qu’Apple serait en discussion pour rendre son casque compatible avec Unity, moteur graphique omniprésent.

Et c’est pour quand ?

Apple envisagerait toujours de présenter son produit au printemps prochain, ce qui généralement correspond à mars ou début avril au regard des habitudes de la firme californienne. Même si cette date pourrait être repoussée. En tout cas, cette période d’annonce permettrait au géant américain de revenir sur l’aspect logiciel de son casque lors de la WWDC qui aura lieu en juin. Le produit serait pleinement lancé plus tard dans l’année, sans doute à partir du mois de septembre. Un lancement exceptionnel à plus d’un titre, car il pourrait être réservé aux États-Unis, dans un premier temps tout au moins.

Par ailleurs, Mark Gurman croit savoir que la production de masse des premiers appareils pourrait commencer en février prochain dans les usines de ses partenaires chinois. Peut-être conscient que le prix de son Reality Pro serait trop élevé, Apple n’envisagerait de n’en vendre qu’un million d’unités au cours de la première année. Pour mémoire, la firme américaine écoule plus de 200 millions d’iPhone par an. On peut donc assez logiquement penser qu’aussi capital que soit ce casque de MR pour l’avenir de la société de Tim Cook, il ne pèsera pas lourd au départ, tout au moins, en matière de revenus. Apple serait même prêt à le vendre sans réaliser de bénéfices immédiats, et ce malgré son prix si élevé.

Apple travaillerait toutefois d’ores et déjà à une version plus abordable de ce casque, mais qui serait également moins puissante…

Source : Bloomberg


Pierre FONTAINE
Journaliste
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.